CORNEMUSES

Pourquoi le Kilt et la Cornemuse française ?

     Nos cornemuses de Centre-France sont de la même famille que la cornemuse écossaise que tout le monde croit connaître, appelée Biniou-Braz en Bretagne, ou Grande cornemuse Ecossaise, ou encore bagpipe (le pipe signifie tuyau)

On y associe comme un cliché obligé, le kilt, et bien sûr l'Ecosse.

1 - La cornemuse Écossaise actuelle (18e siècle) est beaucoup utilisée par les pipe-bands, à connotation militaire (héritage de l'immense Empire Britannique des siècles derniers), le son est puissant et relativement aigu, utile autrefois pour galvaniser les troupes et impressionner l'ennemi!

Nos cornemuses françaises sont plus proches de l'instrument d'origine, joué depuis l'Antiquité, qui était à la fois un instrument pastoral et correspondait aussi à un rang dans la société celte (les bardes, ou musiciens de cour) source: https://www.ericdentinger.com/cornemuse.html

2 - L'Auld Alliance (la vieille alliance) lien historique le plus ancien au monde connu entre deux pays, la France et l'Ecosse, daterait de 1295, lien renforcé lors de la guerre de cent ans lorsque les Ecossais aidèrent Jeanne d'Arc à « bouter hors » les anglais! Ce lien perdure à travers des associations sportives et culturelles. Ici même en Provence nous eûmes deux évêques écossais à Vaison la Romaine, Guillaume de Cheysolme (clan Chisholm) et son neveu (vers 1590) !

La Provence fut une terre celte avant d'être romaine, de même que l'Ecosse. (mur d'Hadrien)

3 - Au dire d'un ami, Robert Amyot représentant en France du clan MacKinnon, et lui même d'ascendance noble écossaise, porteur de kilt au quotidien et sonneur réputé de cornemuses françaises, les Ecossais adorent le son de nos cornemuses, et sont honorés que nous portions haut leurs traditions. Pour lui il n'y a aucun problème à associer les deux, les répertoires convenant parfaitement à notre instrument.

4 - Le tartan :
Tissu de laine tissée formant des motifs de carreaux : on en a retrouvé des traces en Gaule (France), et jusqu'au Moyen-âge, ainsi que le goût des celtes pour les vêtements colorés.

Après l'occupation des Romains et son influence sur la Gaule nous trouvons une jupe appelée "saie" (il s'agissait à l'origine d'une blouse ouverte sur le devant, portée essentiellement par les paysans comme unique vêtement et qui a été transformée en jupe courte couleur écru, sanglée sur le côté droit et plissée à l'arrière, identique au kilt moderne). Cette saie a été portée lors des fêtes gauloises jusqu'au début du 19ème siècle. (site Picokilt)

Le Kilt est un vêtement devenu emblématique depuis la bataille de Culloden,(1746) ou les Anglais (protestants) écrasèrent les Ecossais, auxquels s'étaient joints là encore des soldats du roi de France (Jacobites, tenants du roi Jacques III catholique) leur interdisant la langue gaélique (le nom de notre ensemble "Ball Coïse" est en gaélique) et le port du kilt , symbole d'indépendance...

Porter le kilt comme notre héritage celte est donc cohérent.

On peut choisir librement son tartan, ou porter celui de son clan, excepté certains tartans de régiments encore utilisés aujourd'hui. On peut même faire créer un tissage personnel, pour sa famille, sa ville ou une région.

Pour couper court aux questions inévitables...
voici les réponses :
- la plus élégante : "Ce qui est sous le kilt doit rester sous le kilt"
- la plus emphatique : "l'avenir de l’Écosse - ou de la France" dans notre cas
- la plus trash : "un souvenir de ta femme"
- la plus bateau : "des chaussettes et des chaussures"

- la plus efficace - "et vous ?"